Le foie est extraordinairement polyvalent, c’est un organe clé de la santé. Parmi ses innombrables casquettes, c’est notre gestionnaire de « poubelle intérieure ». Quand il va mal, non seulement tout va mal, mais en plus on élimine moins bien nos déchets, d’où cet état nauséeux et de lourdeur. Le mettre au repos est impératif et rapidement payant : mieux-être, teint plus éclatant, maux de tête qui s’estompent … la vie redevient tout à coup belle et légère ! D’une manière générale, pensez à éviter tout abus notamment de sucre (et boissons sucrées) d’alcool évidemment, et de gras.

Les mésonutriments recommandés

  • Berbérine : La berbérine est un alcaloïde: c’est un composé végétal complexe, qui a pour particularité de présenter au moins un atome d’azote. Elle est utilisée depuis longtemps dans les différentes pharmacopées traditionnelles asiatiques, la médecine chinoise et l’ayurvéda notamment. On a commencé à s’intéresser à la berbérine pour les thérapies alternatives occidentales lorsque sa remarquable similitude avec la metformine s’est dévoilée. Ce dernier est un médicament communément utilisé pour traiter le diabète de type 2.

  • Bétaïne : La bétaïne naturelle peut vous aider à mieux digérer après les excès de table. Elle  est réputée pour purifier le sang, alcaliniser l’organisme et éviter le surcharge grasse du foie.

Les aliments pour soutenir le foie

  • Tisane d’épine-vinette (berbérine)
  • Épinards (riche en bétaïne)
  • Betterave (riche en bétaïne)
  • Romarin : en aromate dans les plats
  • Radis noir, artichaut, chardon-marie
  • Curcuma
  • Ortie
Vous avez aimez l’article ?
  • Je me soigne avec les mésonutriments – Anne Dufour, Catherine Dupin, Raphaël Gruman
  • Darwin nutrition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.