Tisane de cassis

Le cassis est à la fois une plante moderne et très ancienne, dont la connaissance des propriétés médicinales se transmettait de génération en génération. En France, les vertus médicinales du cassis furent mises en avant dès le 16ème siècle dans l’ouvrage ‘’La venerie’’de Jacques du Fouilloux qui lui reconnaissait le pouvoir de guérir les morsures de vipère. Il fut ensuite décrit au 18ème siècle comme un remède à tous les maux dans ‘’Les propriétés admirables du cassis’’, écrit par l’Abbé Bailly de Montaran. On le disait ‘’fortifiant, tonique, apéritif, diurétique et propre à chasser la pierre ‘’.

Le cassis est un arbrisseau touffu souvent cultivé dans les jardins, possédant des feuilles odorantes. Il produit ces fruits en frappes, des baies noires pouvant être transformé en jus et en liqueur. Il est largement cultivé en Bourgogne pour ces fruits mais aussi pour ces bourgeons qui servent d’exhausteurs d’arôme dans l’industrie alimentaire.

Tisane de cassis

Composition de la feuille de cassis

  • Flavonoïdes (environ 1 %) : dérivés du kaempférol et du quercétol, hétérosides du myricétol et de l’isorhamnétol, de l’isoquercétol, hyperoside, rutine, sakuranétine, catéchol, épicatéchol, gallocatéchol et épigallocatéchol, astragaloside.
  • Oligomères proanthocyanidiques (OPC) : pigments naturels atoxiques, rouges à bleus, prodelphinidols dimères et trimères à activité anti-inflammatoire.
  • Dérivés de l’acide hydroxycinnamique.
  • Tanins (8,5 %).
  • Acides phénols : chlorogénique, caféique, hardwickique, p-coumarique, férulique.
  • Acides alcools citrique, glycolique, malique.

Vertus du cassis

  • Les feuilles de cassis sont anti-inflammatoires et antidouleur.
  • Les bourgeons possèdent une activité anti-inflammatoire et antiallergique.
  • Les fruits ont une action favorable sur la circulation veineuse et sur la microcirculation. De plus leurs principes actifs protègent les vaisseaux sanguins par une action antioxydante.

Cette activité anti-inflammatoire s’explique par les prodelphinidines, par l’action anti-radicalaire, par son action inhibitrice enzymatique (lipo et cyclo-oxygénase, histidine-décarboxylase, élastase, collagénase, peroxydase, hyaluronidase, phosphodiestérase de l’AMPc, aldolase-réductase), par la stimulation de l’hydroxylation de la proline et l’inhibition de la voie de l’acide arachidonique.

  • Augmente l’activité de la glutathion-peroxydase ;
  • Inhibe la cyclo-oxygénase et la lipoxygénase ce qui entraîne une diminution de la synthèse des médiateurs lipidiques de l’inflammation (prostaglandines) ;
  • Inhibe la libération d’histamine ;
  • Piége les radicaux libres ;
  • Inhibe la xanthine-oxydase et la formation des lipoperoxydes, par l’intermédiaire des OPC ;
  • Protège de la dégradation du collagène d’origine enzymatique (collagénase, élastase, peroxydase…) ou non enzymatique (par les radicaux libres) ;
  • Régule l’agrégation plaquettaire et la microcirculation.
  • Diminue la perméabilité capillaire ;
  • Augmente la résistance capillaire ;
  • Améliore la rhéologie sanguine ;
  • Diminue l’agrégabilité érythrocytaire et la viscosité plasmatique.
  • Antiallergique, en particulier dans les rhinites saisonnières et les conjonctivites allergiques.
  • Propriétés anti-infectieuses :
    – bactéricide Gram (-) et Gram (+),
    – fongicide par la sakuranétine.
  • Propriétés hypotensives et antihypertensives démontrées expérimentalement chez l’animal probablement par inhibition de l’angiotensine et de la biosynthèse des prostaglandines.
  • Elimination rénale de l’eau : le cassis est hypouricémiant, uricosurique antigoutteux, azoturique.
  • Astringent, antidiarrhéique (pectine)et anti-colitique.

Principales indications

    • Soutien immunitaire et convalescence
    • Rhumatismes dégénératifs
    • Préparation et récupération d’activités physiques
    • Pathologies d’élimination

 

Aucune toxicité ni effets secondaires n’est recensés dans la littérature.

Recette tisane de cassis

La tisane de cassis est particulièrement indiqué lors de jambes lourdes, de mauvaise circulation sanguine, de rhumatismes et d’allergies. Elle ne constitue en aucun cas un traitement et ne dispense pas de suivre tout traitement médicale.

  1. Déposez 15g de feuilles de cassis sèches dans une théière,
  2. Versez l’eau bouillante (1/2 litre)
  3. Laissez infuser 10 minutes en couvrant
  4. Filtrez.

Vous pouvez boire cette infusion dans la journée en plusieurs fois. A éviter en fin de journée, car le cassis est une plante tonifiante.

Vous avez aimez l’article ?
  • Mon herboristerie – First éditions
  • Institut Européen des Substances Végétales

Cet article présente un ensemble de conseils et ne remplace en aucun cas un avis médical et ne constitue pas une prescription.
Cet article ne vise en aucun cas à vous dissuader de consulter votre médecin généraliste ou spécialiste ni à arrêter votre traitement médical.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.