Article sève de bouleau

Le printemps arrive, ce qui annonce la période idéale pour réaliser sa cure de sève de bouleau ! Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? … Je vous raconte tout dans cet article !

Le Bouleau, qui est-il ?

Les bouleaux font partie de la famille des bétulacées et du genre Betula. Ils poussent en général sur des terres pauvres et souvent siliceuses, jusqu’à 2 000 m d’altitude et dans des sols plutôt acides et humides.

Ces arbres vivent environ 30/40 ans en climat tempéré et peuvent vivre jusqu’à 100 ans et plus dans des régions plus au nord (Suède, Finlande, Sibérie…). Le bouleau est très connu pour son écorce blanche, lisse et brillante. Cette couleur est due à la bétuline, son principal constituant.
 
Le bouleau est très connu pour son écorce blanche, lisse et brillante. Cette couleur est due à la bétuline, son principal constituant. Il s’agit d’un arbre caduc qui fleurit d’avril à mai et qui possède de petites feuilles colorées de teintes vert clair au printemps et jaune à l’automne.
 
Ses inflorescences sont des chatons allongés de 10 cm de longueur, dressés puis pendants pour les mâles et de 3 cm dressés pour les femelles. Ses fruits sont des samares groupées en chatons. Cet arbre à l’écorce blanche écaillée peut atteindre 20 à 30 m de hauteur et jusqu’à 60 cm de diamètre à la base. Les racines des bouleaux sont peu profondes.
 
La sève, les feuilles, les bourgeons ainsi que l’écorce du bouleau sont utilisés pour leurs vertus médicinales. On utilise les bourgeons ou l’écorce sèche en décoction et les feuilles en infusion comme dépuratif. Je vais m’attarder dans la suite de cet article sur la sève ou eau de bouleau.
écorce d'un bouleau

La récolte de la sève de bouleau

Les biens-faits de la sève de bouleau

La sève de bouleau possèdent de nombreuses vertus ! Elle est principalement diurétique et reminéralisante.
 
En effet, l’eau de bouleau est un véritable concentré naturel d’énergie, son fort pouvoir d’élimination des toxines en fait l’allié idéal pour stimuler et nettoyer votre organisme lors de la venue du printemps. C’est un peu comme réaliser sa vidange humaine avant un voyage vers le printemps et l’été. Ce n’est pas un hasard si elle se récolte à cette période ! Que la nature est bien faite !
 
La sève est très riche en vitamine C et en sels minéraux (calcium, potassium, magnésium, sodium, sélénium, zinc, chrome …). Elle contient également des mucilages, des flavonoïdes, des hormones végétales et de nombreux oligo-éléments. Elle est également très riche en antioxydants et contient une quinzaine d’acides aminés et une cinquantaine de protéines, mêmes s’ils sont en faibles quantité, ils sont très assimilables pour l’organisme !

Utilisation

La cure de sève de bouleau s’effectue sur une période de 21 jours en interne. Il est conseillé de consommer 1 verre (15 cL) le matin à jeun. Ce qui correspond à une cure de 3L de sève pour une personne.
 
La sève peut être utilisée en lotion capillaire sur tout type de cheveux et ne se rince pas.

Précautions et contre-indications

  • Allergie au pollen : Les personnes allergiques au bouleau sont sensibles au pollen de l’arbre. Il est peu probable que la sève en contienne, autrement que par défaut de manipulation lors de l’extraction. Toutefois les scientifiques déconseillent la prise de sève de bouleau en cas d’allergie, par précaution. Cela concerne aussi l’utilisation de la sève de bouleau directement sur la peau. Également, il convient d’être prudent si vous êtes allergique au céleri ou à la carotte sauvage, du fait des allergies croisées
  • Certaines pathologies : Les personnes qui souffrent d’insuffisance rénale doivent éviter la sève de bouleau. De même que les personnes qui souffrent d’oedèmes, de pathologie thyroïdienne ou d’une maladie auto-immune.
  • Interactions médicamenteuses : Au vu de l’action détoxifiante de la sève de bouleau, il est déconseillé d’en prendre en cas de traitement spécifique comme une chimiothérapie. Si vous suivez un traitement anticoagulant ou contre l’hypertension artérielle, mieux vaut prendre un avis médical auparavant. Par ailleurs, la sève de bouleau contient du salicylate de méthyle, un composé anti-inflammatoire proche de l’aspirine ou acide salicylique. Mieux vaut éviter toute consommation de sève de bouleau en cas d’allergie à l’aspirine.
  • Dans le cadre de la Covid 19, la question se pose également. En effet, de nombreux scientifiques ont documentés les effets néfastes des traitements anti-inflammatoires en cas de contamination au coronavirus. Ces traitements rendraient invisibles des symptômes nécessaires à une prise en charge précoce. Si la teneur en salicylate de méthyle de la sève de bouleau serait trop faible pour occasionner un tel effet, certains préconisent d’appliquer un principe de précaution. L’ANSES a émis un avis en ce sens, mentionnant le bouleau, sans spécifier la sève. Nous rappelons que le composé inflammatoire en question est davantage présent dans l’écorce du bouleau.
  • Grossesse et jeunes enfants : Les femmes enceintes, allaitantes et les jeunes enfants doivent s’abstenir de boire de la sève de bouleau, en l’absence de preuve spécifique de son innocuité. 
  • Ne pas consommer de manière excessive et ne pas dépasser la quantité journalière recommandée.

 

N’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin

Vous avez aimez l’article ?

10 réponses

  1. Bonjour

    J’ai voulu faire une récolte de sève, il est stipulé sur différents sites qu’il est possible de récolter 2 à 5litres sur une journée.
    En 5h j’ai récolté 2,5l, puis j’ai rebouché le trou que j’avais réalisé.
    Est ce normal que j’ai pu en récolté autant..?

    1. Bonjour,
      Cela est une moyenne, en effet certains bouleaux sont très généreux ! Cela reste normal, j’ai vu remplir 5L en une nuit.
      Belle journée à vous !

  2. Bonjour j’ai mis en place des prélèvements de sèves sur des boulots j’ai récolté 1.5 litres la semaine dernière et depuis plus rien ?? Est-ce normal ?? Les nuits sont fraîches (-3) mais nous avons de belles journées ensoleillées…

    1. Bonjour,
      Vérifiez que le trou est assez profond (environ 3cm), regardez aussi si la sève s’écoule du trou. Vérifiez qu’il n’y a pas d’appel d’air au niveau du tuyau.
      Tous les arbres ne donnent pas la sève au même moment, un coup de froid peut bloquer la montée de la sève. Cela dépend de la région, de la météo et de l’altitude. Sur une même parcelle, tous les arbres ne commencent pas en même temps. Autrement essayer de percer un trou à un autre endroit du tronc (ne pas essayer cette technique de manière répétée sinon ça va abîmer l’arbre). Belle journée !

  3. Bonjour ! Je voulais savoir si , après avoir mis un bouchon , on peut revenir remettre le tuyau au même endroit le lendemain ?
    Et combien de temps on peut laisser un bouleau en perce sans l’endommager ?
    Merci
    DominiQue

      1. Bonjour peut on encore récolter de la sève faut il un gros arbre j’ai fais un perçage de 6 ml de diam et 4 cm de profondeur mais rien ne coule
        je suis rempli de douleur (arthrose) les pieds mains le dos je voudrais faire une cur peut êtres trop tard pour cette année
        Merci de vos conseils

        1. Bonjour,
          Cela dépend des saisons et des arbres, si les premières feuilles sont arrivées sur l’arbre, c’est trop tard. Il faut un arbre adulte donc présentant un tronc de diamètre assez large. Il commence en effet à être tard pour la récolter mais vous pouvez en trouver chez des herboristes ou en magasins biologique. Belle journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.