Confiance en soi

Nombreuses sont les personnes présentant un manque de confiance, conscient ou inconscient. En effet, un manque de confiance peut prendre différentes formes : timidité, peurs, dévalorisation, comparaison aux autres etc etc …

Est-ce une fatalité ?

Non pas du tout, ce n’est pas parce qu’à un moment de votre vie vous manquez de confiance que cela sera vrai pour le restant de votre vie.

La confiance en soi ça se travail et pour cela il faut se détacher de certains schémas et fonctionnements et surtout apprendre à se connaître, se comprendre, s’aimer, se pardonner et se respecter !

  • Manquer d’estime de soi.
  •  Vouloir prouver aux autres quelque chose.
  • Attendre une appréciation ou une désapprobation.
  • Avoir les jambes flageolantes lors d’un entretien.
  • Se défiler pour ne pas aller passer un examen ou un concours.
  • Être stressé(e) avant un rendez-vous au point de dire quelques bêtises dépassant la pensée.
  • Se sentir toucher profondément par certaines paroles qui peuvent paraître anodines.
  • Se mettre à l’arrière sur scène lors de spectacle de danse.
  • Devoir se défendre en fournissant maintes explications.
  • Transpirer style une cascade lors d’un entretien.
  • Avoir envie de donner un avis et le regretter tout aussitôt.
  • Avoir la voix qui tremble ou une boule à la gorge lors d’interrogations orales.
  • Avoir la sensation de ne pas toujours être à sa place.
  • Avoir l’impression de courir après le coche sans l’attraper.
  • Se trouver mille défauts.
  • Passer certaines nuits perturbées par des réveils incongrus où la pensée joue au yo-yo.
  • Paraître bourru…!

Schémas et fonctionnements renforçant le manque de confiance

Je me compare aux autres

Si il y a bien quelque chose qui met à mal la confiance en soi, c’est se comparer sans cesse aux autres. L’autre est meilleur, plus beau, mieux entouré, aimé, avec une belle profession, un bon salaire, des amis extras et fait le tour du monde.

Quand on se compare aux autres, cela entraîne des pensées négatives de « je ne suis pas assez bien ». Cela empiète sur l’estime de soi, sur la confiance en soi, sur l’amour de soi. On juge les autres par rapports aux apparences. Cela entraîne inévitablement de l’envie et de la jalousie. Je pense que cela créer également une certaine dépendance car vous allez toujours chercher ce qu’il y a de mieux chez l’autre, que vous n’avez pas.

Nous sommes tous uniques et nous sommes tous, par conséquent, différents. J’ai mon vécu, et vous avez le votre. J’ai fait certaines études et vous en avez fait d’autres. Et j’ai certaines valeurs et vous avez les vôtres. Et ainsi de suite !

Je rumine des pensées négatives

Vous débutez la journée en vous disant : “De toute façon je suis nul(le) je ne sers à rien je n’y arriverais jamais” ?
Figurez vous que si vous vous dites que vous n’allez pas y arriver, et bien, vous n’y arriverez pas ! Parce que vous n’avez rien mis en action pour y arriver, car vous n’y croyez pas ! Le mental est d’une puissance souvent insoupçonnable mais rappeler-vous que VOUS avez le pouvoir dessus. C’est vous dans votre entièreté qui décidez et non les schémas mentaux régit par les peurs et l’égo !

Je renie mes besoins et fais passer les autres avant

 Si vos besoins profondes qui font votre équilibre sont constamment bafoués, reniés par vous-même au profit de ceux des autres vous entrez dans un dynamisme de “faire faire faire – donner donner donner”pour l’autre en vous oubliant. Ainsi, les besoins des autres sont forcément plus urgents, plus importants, plus intéressants que les vôtres. Demandez-vous ce vous attendez à vous investir de la sorte pour les autres au point de vous sacrifier. La confiance en soi n’existe pas à travers l’autre mais uniquement à travers sois-même. C’est d’abord en prenant soin de soi que l’on est plus à même de prendre soin des autres.

Je m'excuse de tout, tout le temps

Si vous avez tant peur de ne pas être apprécié, si vous pensez déranger, être forcément un poids pour les autres, si vous craignez de n’avoir validité à être là avec les autres… Si vous pensez ne pas être intéressant, de fauter, et qu’à cause de vous c’est l’échec assuré … Si vous pensez que les autres font des efforts pour vous supporter, qu’il y a forcément une erreur au fait de vous intégrer dans un projet ou dans une relation, et que vous ne méritez pas … alors, demandez-vous d’où viennent ces convictions et injonctions. Vous êtes unique, vous êtes libre d’être qui vous voulez être ! Respectez-vous ! Osez-être !

Quelles solutions pour renforcer ma confiance en moi ?

Vous êtes unique ! Cultivez votre différence ! Car, vous aussi, vous avez quelque chose de « meilleur » en vous. Soyez fier(e) de vous. Ayez confiance en vous, en la vie. Si certaines choses ne vous conviennent pas dans votre vie, alors agissez ! Mettez-vous en action pour changer les choses. Soyez la meilleure version de vous-même et uniquement vous !

Vous connaissez vos limites, vous vous connaissez mieux que personne d’autre. Vous êtes l’acteur / actrice principal(e) de votre vie. Et vous êtes le / la mieux placé(e) pour savoir ce qui vous convient, ce dont vous avez envie, ce que vous voulez. Alors ne vous jugez plus ! Prenez conscience du chemin parcouru ! Vous êtes parfait !

  • Halte aux pensées négatives : Soyez positif et cultivez la gratitude.
  • Sortez de votre zone de confort, ayez une attitude confiante ! Redressez-vous, levez la tête, ne vous cachez pas, osez !
  • Affirmations positives :Répétez ou écrivez des phrases positives, changez votre point de vue, entretenez le positif :
    • je suis fort(e), beau / belle,
    • Je crois en moi, j’ai confiance en moi
    • Je veux réussir, je mets tout en œuvre pour réussir, ainsi j’atteins mes objectifs.
  •  Les mots positifs en bocal : prenez un bocal et noter des citations, phrases positives, souvenirs sur des morceaux de papier que vous glissez dans le pot. Chaque jour, prenez un bout de papier et lisez le mot positif ! Une belle idée pour bien débuter la journée
  • Savoir mettre un mot sur ses émotions pour pouvoir mieux les juguler. Un superbe outil pour aider à cela, la roue des émotions.
  • La respiration, la marche en forêt, la méditation : tout les outils pour vous retrouvez, vous avec vous-mêmes ! Apprenez à vous connaître, à vous aimez.
  • Olfactothérapie : L’olfactothérapie est une méthode psycho-émotionnelle créée par Giles Fournil, en 1992. Les odeurs et les vibrations des huiles essentielles sont utilisées afin d’aider le consultant à être en paix avec lui-même (avec ses traumatismes du passé). Son fonctionnement repose sur le lien direct entre le message olfactif (odeur) et le cerveau limbique (siège des émotions), sollicitant ainsi la mémoire émotionnelle liée au passé. Le mental n’entre pas en action.
  • Phytologie : L’utilisation de plante adaptogène comme l’ashwagandha
  • Le yoga, qi gong
  • Les fleurs de Bach : à personnaliser en fonction de la cause de votre manque de confiance. Quelques exemples :
    • Larch (Mélèze) : Sentiment d’infériorité. Apporte plus de confiance en soi
    • Cerato (Plumago) : demande sans cesse l’avis des autres. Apporte plus de confiance en son intuition.
    • Centaury (Centaurée) : Soumission, du mal à dire non. Apporte plus d’affirmation de soi
  • Accordez-vous des moments de plaisirs : loisir créatif, sortie, passion

 

Rappelez-vous, vous êtes le/la seul(e) maître à bord. Personne n’est décisionnaire de votre vie, personne ne peut décider ce que vous devez ou pouvez faire. Personne n’a à vous juger. Les paroles des autres ne sont que le reflet de leur propre insécurité, peurs etc … Ne le prenez pas personnellement. Entretenez votre propre confiance et simplement, soyez-vous !