Naturopathie

L’eau

 

Eau en bouteille et résidus à sec

Notre corps est composé d’environ 70% d’eau, cette ressource est indispensable à notre bonne santé. Cependant, l’eau doit présenter des qualités particulières pour assurer le maintien des structures cellulaires, les échanges extracellulaires, les processus métaboliques et pour soutenir l’élimination (Rénale+) :

Basé sur la Bioélectronique de Vincent, une eau favorable à la vie, devraient avoir un pH entre 6 et 7, un rH2 entre 25 et 28 et surtout une résistivité supérieure à 6000 ohms, c’est-à-dire contenir moins de 120 mg de résidus secs par litre.

 

1 – Les eaux thermales (acides et réductrices). Ces eaux sont utiles lorsqu’elles sont prises à la source, sous surveillance médicale. Elles perdent rapidement leur caractère réducteur après leur émergence.
2 – Les eaux parfaites (acides et peu minéralisées). Ces eaux de source, qui doivent être consommées régulièrement, ont un rôle crucial pour la préservation de la santé (renouvellement de l’eau liée des cellules, épuration de l’organisme).
3 – Les eaux des réseaux de distribution (alcalines et oxydées). Ces eaux subissent des traitements physiques et chimiques (chlore, ozone) pour répondre aux critères de potabilité. Elles contiennent néanmoins de nombreux résidus toxiques (pesticides, nitrates…) et des minéraux en trop grande quantité. Ne répondant pas aux exigences de la BEV pour être bonnes pour la santé, elles ne devront pas être consommées en permanence.
4 – Les eaux polluées (alcalines et réductrices). Ces eaux stagnantes peuvent contenir de nombreux microorganismes dangereux pour la santé. Elles sont impropres à la consommation.

L’eau agit plus par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte.

Les minéraux et vitamines sont à trouver dans l’ALIMENTATION que l’on mastique, digère et assimile et non dans l’eau qui doit permettre une bonne élimination au lieu de nous encrasser !

La consommation des eaux tels que : Hépar, Saint-Yorre, Badoit … devrait être réservé aux cures. Il est d’ailleurs à noter que de telles eaux n’étaient vendues qu’en pharmacie jusque dans les années 50, pour leurs effets thérapeutiques spécifiques. Bues trop souvent, elles surchargent les reins en encrassant l’organisme.

Préférer donc des eaux de sources faiblement minéralisé (Voir sur étiquette résidus à sec < 120 mg/L) et ayant un pH compris entre 6 et 7 idéalement.

Petit plus : n’hésitez pas à garder un peu l’eau en bouche lors de la consommation afin que vos enzymes naturellement présentes dans votre bouche redynamise l’eau !

Lecture supplémentaire intéressante : https://www.josmose.fr/blog/15-les-eaux-en-bouteilles

Osmoseur

En dehors des eaux de sources qui sont conditionnés dans des bouteilles plastiques et subissent : transports, variations de chaleur, expositions au soleil … (Pas idéale du tout !!) Il est possible d’obtenir une eau parfaite en combinant 2 techniques : la filtration et la revitalisation.

L’idéale est donc un osmoseur qui possède un système de revitalisation de l’eau. L’eau est filtrée donc on maintient des résidus à sec faible, l’eau est fraîche car filtré en direct et revitalisé. En plus, on évite tout emballages ! Ce système est à brancher directement sur votre robinet.

Parmi mes recherches pour trouver un bon osmoseur niveau rapport qualité prix j’ai découvert le site josmose. Leurs osmoseurs disposent d’une pompe qui rend le rendement bien meilleur (1L pour 2L) que sur les autres osmoseurs (1L pour 3 à 5 L) et il est possible de choisir l’option aquacalcium qui permet de redynamiser l’eau et obtenir 50 mg/L de résidus à sec ce qui est parfait ! https://www.josmose.fr/

Ref : Classicos (sans écran LCD) ou Deluxos (Avec écran LCD) ou Directos (Pompe plus puissante offrant un débit direct qui évite le besoin du bac de stockage du classicos et deluxos)

Soit un investissement compris entre 369.90 (classicos + aquacalcium) et 539.90 (Directos + aquacalcium) qui revient à un coût mensuel compris entre 15.41 et 22.50 euros pour 2 ans.

Ensuite, l’entretien consiste à changer le pack de filtre tous les 2 ans (environ) ce qui revient à partir de l’année n°3 à un coût mensuel compris entre 4.50 euros (107.90 euros le kit complet de filtre pour le classicos) et 5.55 euros (133.10 euros le kit complet pour le directos)

Bon à savoir : Le coût de revient pour une personne de la consommation de la MontRoucou sur une année est estimé à 200 euros. Soit un coût mensuel de 16.60 euros.

Bien sûr je ne prends pas en considération dans mes calculs les frais de transport pour aller chercher l’eau en bouteille au magasin ni les coûts d’eau et d’électricité de l’osmoseur qui doivent à peu près s’équilibrer.
Si vous voulez vous amuser :
(0.3 centime le litre d’eau en France, entre 0.13 centime et 0.17 centime le kWh d’électricité (0.072 kW pour la pompe du directos et 0.036 KW pour les 2 autres) et entre 1.40 euros du litre et 1.55 euros du litre de carburant …

Il existe plein d’autres osmoseurs sur le marché alors n’hésitez pas à comparer si le système vous intéresse mais faite bien attention au fait qu’il y ait un système de redynamisation de l’eau en plus de l’osmose inverse et regarder le rendement de l’osmoseur.

Eau du Robinet

Je ne vais pas m’étendre sur l’eau du robinet … Je vous mets quelques images plus parlantes décrivant notamment les différents procédés pour obtenir une eau “potable” … Chlore, ozone, produit coagulant (lequel ?), résidus de médicaments, pesticides etc etc …

A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.