Naturopathie

Sève de bouleau

Le printemps arrive, ce qui annonce la période idéale pour réaliser sa cure de sève de bouleau ! Pour qui ? Pourquoi ? Comment ? … Je vous raconte tout dans cet article !

Le Bouleau, qui est-il ?
 
Les bouleaux font partie de la famille des bétulacées et du genre Betula. Ils poussent en général sur des terres pauvres et souvent siliceuses, jusqu’à 2 000 m d’altitude et dans des sols plutôt acides et humides.
Les bouleaux vivent environ 30/40 ans en climat tempéré et peuvent vivre jusqu’à 100 ans et plus dans des régions plus au nord (Suède, Finlande, Sibérie…)Le bouleau est très connu pour son écorce blanche, lisse et brillante. Cette couleur est due à la bétuline, son principal constituant.
 
 
Le bouleau est très connu pour son écorce blanche, lisse et brillante. Cette couleur est due à la bétuline, son principal constituant. Il s’agit d’un arbre caduc qui fleurit d’avril à mai et qui possède de petites feuilles colorées de teintes vert clair au printemps et jaune à l’automne.
Ses inflorescences sont des chatons allongés de 10 cm de longueur, dressés puis pendants pour les mâles et de 3 cm dressés pour les femelles. Ses fruits sont des samares groupées en chatons. Cet arbre à l’écorce blanche écaillée peut atteindre 20 à 30 m de hauteur et jusqu’à 60 cm de diamètre à la base. Les racines des bouleaux sont peu profondes.
La sève, les feuilles, les bourgeons ainsi que l’écorce du bouleau sont utilisés pour leurs vertus médicinales. On utilise les bourgeons ou l’écorce sèche en décoction et les feuilles en infusion comme dépuratif. Je vais m’attarder dans la suite de cet article sur la sève ou eau de bouleau.
 
Quand récolter ?
La sève brute se récolte au printemps, de préférence en lune montante, sur des arbres adultes, lorsque la sève monte dans l’arbre, juste avant l’apparition des premières feuilles du bouleau. Il est possible de récolter la sève dès fin février, début mars, il faut être vigilant aux signes de la nature. La période de récolte dure 3 à 4 semaines. Sa couleur est limpide et translucide ce qui lui confère son autre nom : « eau de bouleau ».
Si la sève devient blanchâtre et qu’elle perd en transparence, c’est que les feuilles de l’arbre commencent à sortir et la sève est trop avancée, il est trop tard pour la consommer !
La qualité du sol et de l’environnement du bouleau est importante car le sol influe sur la qualité de la sève.
 
Comment récolter ?
 

Matériel nécessaire :

– Une bouteille vide de 5L
– Un tuyau de 6mm
– Une perceuse
– Un tissu
– De la ficelle
– 2 mèches
– 6.5mm pour le trou dans le bouchon de la bouteille
– 6mm pour faire le trou dans l’arbre

  • Il suffit de percer le bouchon de la bouteille avec la mèche de 6.5 mm et d’y insérer le tuyau.
  • Ensuite, faire un trou dans le tronc de l’arbre à environ 1 mètre du sol et percer sur 3 cm de profondeur environ. Privilégier la face du tronc exposé au sud. Il est important de faire des trous propres et discrets pour préserver le tronc !
  • Insérer l’autre extrémité du tuyau dans le tronc et vous allez observer l’écoulement de l’eau de bouleau dans la bouteille !
  • Envelopper la bouteille dans un tissu pour préserver l’eau de bouleau de la chaleur et de la lumière. N’hésitez pas à attacher votre bouteille au tronc avec une ficelle pour éviter tout renversement.
  • Filtrer votre sève, transvaser la dans un récipient en verre stérilisé et conserver la au réfrigérateur jusqu’à 3 semaine maximum.
Vous pouvez obtenir en moyenne 2 litres par jour, voir 5L pour un bon arbre, attendre 12 à 24h pour venir chercher la bouteille. Vous pouvez changer la bouteille pendant plusieurs jours tant que l’arbre peut donner.
Une fois la récolte achevée, il faut reboucher le trou avec une cheville de bois et un cicatrisant naturel afin que l’arbre puisse cicatriser sans s’infecter. Cette pratique ne nuit pas à l’arbre si l’on limite la récolte à quelques litres.
Pour ceux n’ayant pas la possibilité de la prélever eux-mêmes, il est possible d’en trouver dans le commerce. Je vous conseille de la sève fraîche, non pasteurisé, sans conservateurs et la plus saine possible.
 
Biens-faits
La sève de bouleau possèdent de nombreuses vertus, elle est principalement diurétique et reminéralisante. En effet, l’eau de bouleau est un véritable concentré naturel d’énergie, son fort pouvoir d’élimination des toxines en fait l’allié idéal pour stimuler et nettoyer votre organisme lors de la venue du printemps. C’est un peu comme réaliser sa vidange humaine avant un voyage vers le printemps et l’été. Ce n’est pas un hasard si elle se récolte à cette période ! Que la nature est bien faite !
La sève est très riche en vitamine C et en sels minéraux (calcium, potassium, magnésium, sodium, sélénium, zinc, chrome …). Elle contient également des mucilages, des flavonoïdes, des hormones végétales et de nombreux oligo-éléments. Elle est également très riche en antioxydants et contient une quinzaine d’acides aminés et une cinquantaine de protéines, mêmes s’ils sont en faibles quantité, ils sont très assimilables pour l’organisme !
 
Utilisation
La cure de sève de bouleau s’effectue sur une période de 21 jours en interne. Il est conseillé de consommer 1 verre (15 cL) le matin à jeun. Ce qui correspond à une cure de 3L de sève pour une personne.
La sève peut être utilisée en lotion capillaire sur tout type de cheveux et ne se rince pas.
Contre-indication
Cette cure n’est pas indiquée pour les enfants, les adolescents et les femmes enceintes ou qui allaitent. Sinon, il n’y a pas de contre-indication pour réaliser cette cure, à l’exception d’une intolérance alimentaire, évidemment.
Si vous avez des calculs rénaux ou biliaires, la cure peut les faire bouger, voire les éliminer, mais en prenant le risque de déclencher une crise de colique néphrétique, ce qui en fait une contre-indication relative. Dans ce cas précis, cette cure nécessite un suivi médical.
 
Mon expérience
J’ai décidé cette année de tenter l’expérience et de récolter ma propre sève de bouleau. Après une randonnée de 3h dans ma campagne, je suis désolée de constater l’absence de bouleau sauvage … En rentrant, je me rends compte que ma voisine possède dans son jardin 2 beaux bouleaux d’environ 10 ans !
Je réalise ma préparation, bouteille + tuyau et pars armé de ma perceuse, de mes bouteilles, mon tissu et ma ficelle chez elle. Je perce 1 trou dans chaque arbre, je place les tuyaux et j’observe de la sève qui coule ! L’écoulement est assez lent, j’ai récolté un petit litre en une nuit pour les 1 arbres, aujourd’hui le débit est plus important sur l’un des bouleaux ! Expérience à suivre !
Prenez soin de vous ! A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *